DELIVRANCE DES MALADIES MYSTERIEUSES DUES A LA SORCELLERIE

Destinataires

Le présent cheminement concerne les personnes qui souffrent de maladies mystérieuses d’origine maléfique provenant de la sorcellerie ou de la magie noire.

Ces maladies sont assez identifiables. Leur apparition est inhabituelle : souvent après un rêve, un petit bouton, quelque chose qui ressemble à une piqûre d’insecte, voire après un repas ou avoir bu une boisson chez un proche, ou même avoir reçu un cadeau, etc. Le mal commence tout petit mais prend rapidement des proportions inquiétantes.

C’est aussi des maladies qui peuvent apparaitre chez un sujet qui n’en a aucune prédisposition : âge, style de vie, état physique…

Ces maladies seront rebelles à tout traitement normal ; leur diagnostic peut être changeant. Elles peuvent être périodiques, revenir à intervalle régulier ou à la même période. Certaines se manifesteront souvent à la même heure du jour ou de la nuit…

Elles peuvent s’installer progressivement et handicaper la victime de différentes manières : perte du travail, appauvrissement financier, réduction de sa mobilité, éloignement de ses amis…

Il est des cas où elles disparaissent des examens médicaux (radiographies, etc.) comme d’autres où leur évolution ne se justifie pas par rapport à leur réaction habituelle dans la science médicale. Par exemple, elles vont évoluer très rapidement alors que normalement elles ont une évolution plus lente. Ces maladies peuvent aussi apparaître et disparaître… Il y a des exemples où, pendant une opération chirurgicale, la maladie disparaît pour réapparaitre quelques semaines ou mois plus tard. Parfois, le traitement médical peut également les aggraver au lieu de les freiner.

Les victimes de telles maladies verront souvent qu’elles mangent et boivent en rêve. Chez certaines, on les obligera à manger en rêve ou bien on leur introduira un objet ou un animal dans le corps par la bouche, par la voie annale ou par la voie sexuelle… Dans d’autres cas aussi, la maladie de la victime sera précédée en rêve de coups : morsures, flèches, coups de couteau, balles de fusil… Chez certaines, elles verront qu’on leur fait une injection, ou bien on leur dira qu’on leur donne telle ou telle maladie et qu’elles n’en guériront pas…

Dans tous les cas, les maladies d’origine maléfique sont rebelles à tout traitement. Certaines peuvent se mouvoir dans le corps sans que l’équilibre psychologique de la victime ait à le justifier. Enfin, il y a des situations où elles vont réagir lorsqu’on prie : vibrations, étirements, amplification de la douleur, mouvements, sensations de brûlure…

Ces maladies ne peuvent être vaincues qu’en associant un bon traitement médical à la prière de délivrance et de guérison. Mais cette prière demande de la patience et de la persévérance dans la plupart des cas. Si cette prière n’est pas fervente et persévérante, la maladie ne s’en ira pas, sauf une intervention spéciale de Dieu.

Chez nous, en Afrique, bon nombre de malades ont ainsi entendu leur médecin leur dire d’aller voir chez les tradi-thérapeutes ou chez les prêtres. Ces maladies sont réelles. La Bible en parle. Elles sont la cause de nombreuses souffrances et décès. Le Christ nous a donné le pouvoir et la mission de les combattre. Et, ce pouvoir ne s’oppose en rien à la science médicale que Dieu a donnée aux hommes mais il vient à son secours…

Exercices qui accompagnent cette priere

 

1° Durée de la prière : 1 mois, mais ne pas hésiter à la reprendre si on n’obtient aucun résultat, ou si les problèmes reviennent ; normalement, il est mieux de prier jusqu’à la guérison totale ; 2° Horaires de prière : tous les matins à 5 h et tous les soirs avant le coucher, si les forces physiques le permettent. Dans le cas contraire, choisir un horaire adapté et faire la prière par petites étapes. 3° Jeûne : 3 ou 7 jours de 6 h à 18 h. Consulter son médecin ou faire un jeûne partiel ; Brûler de l’encens béni : dans la maison en priant Dieu qu’il éloigne tout souffle maladie de votre habitation… 5° Aspersion d’eau bénite : le faire plusieurs fois dans la maison pendant le cheminement après l’avoir bien balayée ; 6° Allumer un cierge béni à chaque moment de prière ; 7° Huile d’olive bénite : faire régulièrement des onctions d’huile sur la partie malade en priant avec foi.

______________________________________

  1. Signe de croix
  • Allumez un cierge béni
  • Brûlez de l’encens béni
  • Puis, dites cette prière :

 

« Seigneur, par cet encens et ce cierge allumé, que les forces du mal soient chassées de ce lieu, qu’il soit établi dans ta bénédiction et dans ta lumière. Au Nom de Jésus, que cette flamme dissipe tout mal de ma vie et que cet encens m’apporte, par ta grâce, la purification et porte ma prière devant ton autel sacré. Amen. »

 

  1. Credo
  1. Invocation au Saint-Esprit 

Veni Sancte Spiritus

Viens, Esprit-Saint,
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, Père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos,
dans la fièvre, la fraîcheur,
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

A tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final
donne la joie éternelle. Amen.

  1. Psaumes de délivrance(on peut alterner avec ces autres psaumes : 1 ; 3 ; 91 ; 139 ; 140-145)
  • Psaume 6

Seigneur, corrige-moi sans colère, et reprends-moi sans fureur.

Pitié, Seigneur, je dépéris ! Seigneur, guéris-moi ! Car je tremble de tous mes os,

de toute mon âme, je tremble. Et toi, Seigneur, que fais-tu ? +

Reviens, Seigneur, délivre-moi, sauve-moi en raison de ton amour !

Personne, dans la mort, n’invoque ton nom ; au séjour des morts, qui te rend grâce ?

Je m’épuise à force de gémir ; + chaque nuit, je pleure sur mon lit : ma couche est trempée de mes larmes.

Mes yeux sont rongés de chagrin ; j’ai vieilli parmi tant d’adversaires !

Loin de moi, vous tous, malfaisants, car le Seigneur entend mes sanglots !

Le Seigneur accueille ma demande, le Seigneur entend ma prière.

Qu’ils aient honte et qu’ils tremblent, tous mes ennemis, qu’ils reculent, soudain, couverts de honte !

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, amen !

  • Psaume 40

Heureux qui pense au pauvre et au faible : le Seigneur le sauve au jour du malheur !

Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre. Seigneur, ne le livre pas à la merci de l’ennemi !

Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance : si malade qu’il soit, tu le relèves.

J’avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur, guéris-moi, car j’ai péché contre toi ! »

Mes ennemis me condamnent déjà : « Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? »

Si quelqu’un vient me voir, ses propos sont vides ; il emplit son cœur de pensées méchantes, il sort, et dans la rue il parle.

Unis contre moi, mes ennemis murmurent, à mon sujet, ils présagent le pire :

« C’est un mal pernicieux qui le ronge ; le voilà couché, il ne pourra plus se lever. »

Même l’ami, qui avait ma confiance et partageait mon pain, m’a frappé du talon.

Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ; relève-moi, je leur rendrai ce qu’ils méritent.

Oui, je saurai que tu m’aimes si mes ennemis ne chantent pas victoire.

Dans mon innocence tu m’as soutenu et rétabli pour toujours devant ta face.

Béni soit le Seigneur, Dieu d’Israël, * depuis toujours et pour toujours ! Amen ! Amen !

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, amen !

  • Psaume 142

 Seigneur, entends ma prière ; + dans ta justice écoute mes appels, * dans ta fidélité réponds-moi.

 N’entre pas en jugement avec ton serviteur : aucun vivant n’est juste devant toi.

 L’ennemi cherche ma perte, il foule au sol ma vie ; il me fait habiter les ténèbres avec les morts de jadis.

  Le souffle en moi s’épuise, mon cœur au fond de moi s’épouvante.

 Je me souviens des jours d’autrefois, je me redis toutes tes actions, * sur l’œuvre de tes mains je médite.

 Je tends les mains vers toi, me voici devant toi comme une terre assoiffée.

  Vite, réponds-moi, Seigneur : je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage : je serais de ceux qui tombent dans la fosse.

 Fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi. Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !

  Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.

 Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu. Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

 Pour l’honneur de ton nom, Seigneur, fais-moi vivre ; à cause de ta justice, tire-moi de la détresse.

 [A cause de ton amour, tu détruiras mes ennemis ; tu feras périr mes adversaires, car je suis ton serviteur.]

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, amen !

  1. Parole de Dieu

Voici qu’il y avait là une femme, possédée par un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute courbée et absolument incapable de se redresser.

Quand Jésus la vit, il l’interpella et lui dit : « Femme, te voici délivrée de ton infirmité. »

Et il lui imposa les mains. À l’instant même elle redevint droite et rendait gloire à Dieu.

Alors le chef de la synagogue, indigné de voir Jésus faire une guérison le jour du sabbat, prit la parole et dit à la foule : « Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. »

Le Seigneur lui répliqua : « Hypocrites ! Chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache-t-il pas de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ?

Alors cette femme, une fille d’Abraham, que Satan avait liée voici dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat ? »

À ces paroles de Jésus, tous ses adversaires furent remplis de honte, et toute la foule était dans la joie à cause de toutes les actions éclatantes qu’il faisait.

(NB : on peut aussi prendre les textes suivants selon le type de maladie dont on souffre : Poitrine : Jn 19, 31-37 ; Tête : Mt 27, 27-31 ; Jn 19, 1-7. Yeux : Mc 8, 22-26 ; Mc 10, 46-42. Oreilles : Mc 7, 31-37. Peau et plaies : Ps 38 ; Is 1, 5-6. Cancers et tumeurs : Is 38, 1-8. Fièvres diverses : Mc 1, 29-31. Angoisses, peurs : Mt 11, 25-30 ; Ps 23 ; Ps 27. Epilepsie : Mt 17, 14-21. Paralysie : Mt 9, 1-8. Maladies du sang : Lc 8, 43-8. Problèmes et maladies du ventre : Ac 28, 7-10. Stérilité : Ps 127 ; Ps 128 ; Lc 1, 5-25. Lèpre : Mc 1, 40-45. Autres problèmes : Mt 4, 23-25 ; Mc 6, 53-56 ; Lc 6, 17-19 ; Ac 5, 12-16).

 

  1. Confiteor

Demandez pardon sincèrement pour vos péchés ; engagez-vous à ne plus les recommencer et rencontrez un prêtre. Enfin, décidez de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour réparer les conséquences de vos fautes. Puis, dites cette prière de tout votre cœur :

Mon Dieu, j’ai un très grand regret

de t’avoir offensé,

parce que tu es infiniment bon,

infiniment aimable,

et que le péché te déplaît.

Je prends la ferme résolution,

avec le secours de ta sainte grâce,

de ne plus t’offenser et de faire pénitence. Amen !

  1. Prière de délivrance et de guérison

 

« Daigne, Seigneur, me délivrer ; Seigneur, viens vite à mon secours ! » (Ps 39, 14) ; « Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi. * Tu es mon secours, mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas ! » (Ps 39,18).

 

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri par miséricorde la femme courbée que Satan tenait captive pendant dix-huit ans, amen !

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri les dix lépreux sur le chemin, amen !

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri la femme hémorroïsse qui t’a touché avec foi, amen !

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri l’aveugle de Jéricho qui te criait : « aie pitié de moi, fils de David », amen !

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri le serviteur du centurion romain en vertu de sa générosité et de sa foi, amen !

Ô divin Jésus, guéris-moi comme tu as guéri les estropiés et toutes sortes de malades par ta puissance, amen !

Ô divin Jésus, arrache-moi à toute maladie, de destruction et de forme de mort comme tu as sorti ton ami Lazare du tombeau après quatre jours, amen !

« Réponds-moi, Seigneur, car il est bon, ton amour ; * dans ta grande tendresse, regarde-moi.
Ne cache pas ton visage à ton serviteur ; je suffoque : vite, réponds-moi. * Sois proche de moi, rachète-moi, paie ma rançon à l’ennemi.
 » (Ps 68, 17-19)

J’invoque le Sang de Jésus sur ma vie, mon corps, mon âme et mon esprit, amen !

J’invoque le Sang de la couronne d’épine et de la sainte Face sur ma tête, sur toutes mes facultés mentales et tous mes organes physiques, amen !

J’invoque le Sang des épaules du Christ au chemin du calvaire sur tous les fardeaux et les douleurs de mon corps, de mon âme et de mon esprit, amen !

J’invoque le Sang du transpercement du Cœur de Jésus-Christ mon Sauveur sur ma poitrine, mon cœur, mes poumons et tous les organes vitaux de ma cage thoracique, amen !

J’invoque le Sang du dos blessé du Christ par le portement de la croix au calvaire sur ma colonne vertébrale depuis les vertèbres cervicales jusqu’au coccyx, amen !

J’invoque le Sang de la flagellation du Christ à la colonne pour être affranchi de toute maladie et de tout esprit de maladie qui me torture, amen !

J’invoque le Sang de tes mains crucifiées ô Christ-Sauveur pour que tout mon corps soit purifié de toute maladie et de tout esprit de tourment et d’envoûtement m’oppressant physiquement, amen !

J’invoque le Sang des pieds transpercés de l’Agneau de Dieu qui s’est levé vivant du séjour des morts afin qu’à nouveau je me tienne debout et continue mon chemin de vie libre de toute maladie, de tout esprit de maladie et de tout tourment qui m’accablait, amen !

Par la vertu de la passion de mon Sauveur, par les mérites de ses saintes plaies, par la puissance purificatrice et libératrice de son Très précieux Sang, je m’affranchis de toute maladie, de tout esprit de tourment et de destruction, de tout esprit d’oppression physique : de maladie qui me ronge, me détruis, m’alite et menace ma vie ici-bas, amen !

  • Imposez votre main droite sur la partie malade de votre corps: puis sans douter, priez avec ferveur en croyant à votre guérison, comme ci-suit :

Au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, maladie je te chasse définitivement de ma vie, amen ! (3 fois)

Au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, toi…………………………………. (citer le nom de la maladie si elle est identifiée ; dans la cas contraire, la décrire), je te chasse totalement de ma vie et ne reviens plus jamais me tourmenter, amen ! (3 fois)

Au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, moi…………………………….. (citer son nom complet), je m’affranchis des tourments de la maladie et je m’en relève plus fort par la grâce de Dieu, amen ! (3 fois)

Au Nom de Jésus, au Nom de Jésus, je ne mourrai pas, je vivrai et je proclamerai les bienfaits du Seigneur à mon égard, amen ! (3 fois)

« Pourquoi te désoler, ô mon âme, et gémir sur moi ? * Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce : il est mon sauveur et mon Dieu ! » (Ps 41,6)

  • Onction d’huile : faites une onction d’huile sur la partie malade du corps en priant avec foi pour votre guérison…

Ô Seigneur qui as ordonné à ton peuple de prendre de l’huile pour en oindre les malades afin qu’ils retrouvent la santé, par cette onction d’huile bénite par ton Eglise, j’oins mon corps malade, au nom de Jésus pour qu’il retrouve la santé physique et spirituelle. Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit…

  1. Prière de guérison intérieure

Père Très Saint, agis en moi par ton Esprit-Saint. Je t’en supplie, au Nom de Jésus, guéris mon intelligence de toute faiblesse, de toute obscurité et de tout préjugé ; guéris mon esprit de toute confusion mentale et de toute emprise des forces du mal ; guéris-moi de toute imagination débridée et de tout blocage de ma mémoire.

Ô Père de mon Seigneur Jésus-Christ, guéris-moi de tout sentiment négatif qui me malmène, spécialement……………………………………………………………….. (citer les émotions négatives dont on est prisonnier : colère, jalousie, peur, tristesse, complexe, etc.). Ô bien aimé Père Eternel, par les mérites de la Passion de Jésus mon divin Sauveur, guéris mon cœur de toute blessure, de toute inclination au mal qui m’éloigne du bien et de Toi.

Ô Esprit-Saint, qui es Seigneur et qui donnes la vie, déverse ta présence guérissante dans ma sensibilité, dans mon subconscient et mon inconscient, je te le demande au Nom de Jésus. De tout traumatisme intérieur, de toute mauvaise habitude, de toute faiblesse d’âme, de tout handicap intérieur, guéris-moi et libère-moi. Ô viens en moi et renouvelle mon être, ô Souffle vivant du Père et du Fils, amen.

 

  1. Bénédiction avec le psaume 23

 

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. *

C’est pourquoi, je me lèverai ; je vivrai et rendrai grâce à mon Dieu !

Il est mon Médecin, le remède à mes maux et je bénis son saint Nom, amen.

Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles

et me fait revivre ; * il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.

Bénis l’Eternel, ô mon âme, ta vie est en de bonnes mains.

L’Eternel est avec toi, qui serait contre toi ;

Le Seigneur est pour toi, c’est pourquoi calme-toi ô mon âme !

Je te bénis, ô bon et fidèle Sauveur, je te rends grâce car tu m’as exaucé.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, * car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

Béni-soit le Seigneur, béni-soit mon Dieu, il est ma vie et ma guérison.

Béni-soit mon Dieu, béni-soit mon Rocher, il m’a soustrait à la destruction et à la mort.

Béni-sois le Dieu vivant, béni-soit le Maitre de la vie, il me donne la vie et la grâce.

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; * tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

Gloire à Toi, ô bon Berger, pour la victoire sur le Mal et la maladie,

Gloire à Toi, ô bon Berger, pour l’abondance de ta grâce dans ma vie,

Gloire à Toi, ô bon Berger, pour ma coupe qui déborde et pour mes ennemis déjà vaincus !

Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; * j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. (3 fois)

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, amen !

  1. Conclusion : Pater, Ave Maria, Gloria Patri
7
Prière pour se libérer des MALEFICES qui détruisent le mariage Prière de délivrance et de protection d’un enfant perturbe ou envoute

Leave a Reply

Your email address will not be published.